Colère et Espoir60

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LES KURDES ALLIÉS DES USA EN SYRIE Par Habib ABBA-SIDICK

artisans de la partition de la République Arabe de Syrie._B0AY2zHCIAAswTB.jpgEn République Arabe de Syrie la propagande nous enseigne que le triumvirat France- Grande-Bretagne-USA déploie d’incessants efforts et s’apprête à libérer les villes de Raqqa et de Deir-ez-zor en apportant son soutien à une nébuleuse dénommée le FDS (Forces Démocratiques Syriennes) rassemblant des milices formées majoritairement par des kurdes issus du PKK (Parti des Travailleurs Kurdes), du PYD (Parti de l’Union Démocratique) et du PDK (Parti Démocratique du Kurdistan), dont les positions politiques évoluent en faveur des USA et d’Israël, partisans de la partition de la République Arabe de Syrie.

Ils en sont devenus les supplétifs dociles, au prétexte que leur objectif est d’ériger un territoire indépendant rassemblant les kurdes d’Iran, de Syrie et d’Irak en soustrayant des portions de territoires aux Républiques de Syrie, d’Irak et d’Iran avec le soutien non dissimulé de la France, des USA et de la Grande-Bretagne.

En conséquence, les stratèges politiques kurdes et en particulier le PKK et son excroissance syrienne le PYD (Parti de l’Union Démocratique) en devenant les auxiliaires des USA et d’Israël se substituent au Front Al Nosra dont la débandade militaire se précise sous le pilonnage des aéronefs de la Fédération de Russie et ceux de la République Arabe de Syrie et le support des éléments terrestres appartenant à l’Armée Arabe de Syrie dont l’offensive victorieuse est parvenue à délivrer la ville de Deïr-Ez-Zor assiégée depuis 2014 par Daesch, ce mardi 5 septembre 2017.

Les USA prétendent intervenir dans l’Est de la république Arabe de Syrie sans aucun mandat provenant de ce gouvernement, quelques éléments de leurs forces spéciales accompagnés par ceux de la France et de la Grande Bretagne sont stationnés sur le territoire syrien. Les FDS (Forces Démocratiques Syriennes) ont été équipées par le pentagone, la DGSE a participé à la formation de leurs combattants, ainsi que les SAS britanniques. Mais leurs objectifs sont très éloignés de ceux impliquant l’Armée Arabe de Syrie.

Le gouvernement de la République Arabe de Syrie a la prétention légitime de libérer son territoire de toutes les forces étrangères hostiles, l’occupant illégalement. Sont concernés Daesch et sa dépendance syrienne, le Front-Al-Nosra composé à 80 % d’éléments venus du Proche-Orient, du Caucase, de l’Ouest européen, les USA, la France et la Grande-Bretagne.

Le Front-Al-Nosra n’est presque plus en aptitude de s’opposer aux offensives menées par les éléments de l’Armée Arabe de Syrie, du Hezbollah, des Pasdarans iraniens soutenus par les forces aériennes de la Fédération de Russie à l’œuvre actuellement en direction de Raqqa, après avoir atteint les faubourgs de Deïr-Ez-Zor, ce que les médias officiels préfèrent taire.

Les Kurdes devront choisir entre leur alliance avec les USA et Israël où ils ne seraient que les sentinelles dévouées des USA préservant des réserves en hydrocarbures autour de Deïr-Ez-Zor et de Raqqa, propriétés des compagnies d’extraction américaines, françaises et britanniques et la République Arabe de Syrie parmi laquelle ils étaient des citoyens à part entière n’ayant jamais eu à subir des sentences discriminatoires.

Si d’aventure, ils persistaient dans leur posture actuelle, ils s’exposeraient à devenir les adversaires de la République Arabe de Syrie, dont les conséquences seraient désastreuses.

interparagra.gif

Publié le 6 sept. 2017 par Colère et Espoir60

Partage