Colère et Espoir60

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'IMPOSTURE SOCIALISTE Par Habib ABBA-SIDICK

LogoCOLERE_ET_ESPOIR6031.pngLes 23 et 30 mars 2014 vous élirez vos représentants à l'assemblée municipale de la ville de Creil, Colère et Espoir60 sera parmi les protagonistes en lice lors de ce scrutin et sera représentée à Creil par Habib ABBA-SIDICK Maire-adjoint sortant et premier responsable de l'organisation Colère et Espoir60.

Depuis près d'un siècle, la ville de Creil est dirigée par le PS et auparavant par la SFIO son ancêtre. Si à une époque le socialisme avait une résonance utopique, actuellement il n'est plus qu'une étiquette, que certains n'hésitent pas à usurper et le premier magistrat de la ville de Creil en est l'incarnation, à l'instar de celui dont la finance était son adversaire. On nous rétorquera que nous étions membres de cette majorité, effectivement nous l'étions, en tant que communistes, nous avions accepté la proposition d'accord de l'actuel premier magistrat, car nous pensions qu'un engagement programmatique serait favorable aux habitants de l'agglomération. À l'époque nous avons proposé d'insérer au programme de « Creil l'audacieuse », la réalisation d'un port fluvial à Creil et la ligne ferroviaire entre Roissy et Creil. Si sur ces points, notre apport n'aura pas été négligeable, cependant cette mandature s'achève sous de mauvais auspices, dus à la situation financière de la ville de Creil, malgré les rodomontades du premier magistrat et ses acrobaties sémantiques, elle n'en demeure pas moins préoccupante.

Les élus de Colère et Espoir60 se sont désolidarisés de la majorité, lors de la présentation du «compte administratif 2012» de la ville, en mars 2013, car trop d'incertitudes, d'explications fallacieuses et d'affabulations délivrées par l'édile de Creil, ne nous permettaient pas de nous prononcer en faveur d'un résultat comptable ne reflétant pas la réalité financière de la ville de Creil. Les nombreuses postures d'autocrate adoptées par l'édile sortant l'ont largement disqualifié. En ignorant souvent la loi au profit de sa loi, bafouant les principes démocratiques, mais n'omettant jamais de se parer des vertus de sa fonction, tout en usant de perfidie, notamment s'agissant des retraits de délégations, de l'élection à la présidence de la CAC ou plus récemment en s'abstenant de présenter à l'adoption par l'assemblée délibérante le budget 2014, ainsi que « le compte administratif 2013 », que l'assemblée sortante ne votera pas préalablement au scrutin municipal, au prétexte qu'au cas où les Creillois ne prorogeraient pas sa présence à l'hôtel de ville en mars 2014, son successeur ne serait pas tenu par l'application un budget qu'il n'aurait pas décidé. Que de prévenances, doit on s'en féliciter ? Doit on s'en défier ?

Dans ces conditions, il nous semblait qu'il était nécessaire que Colère et Espoir60 présente son candidat à Creil. En conséquence, j’emmènerai cette liste municipale les 23 et 30 mars 2013.

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet