Colère et Espoir60

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LE MRDIE Par Habib ABBA-SIDICK

LogoCOLERE_ET_ESPOIR6031.pngLa commission européenne négocie avec les USA, les termes du traité transatlantique TAFTA (TransAtlantic Free Trade Area) lequel devrait permettre de développer un ensemble économique entre les continents Nord américain et européen, tout en excluant sa partie orientale et en particulier la Russie, car comme chacun ne l'ignore plus désormais, la Russie se situe en Asie.

Cette compilation économique investira tous les secteurs industriels : pharmaceutique, agro-industriel, culturels, les biens et les services, les tarifs douaniers, ainsi qu'elle abordera le domaine de la justice.

Une justice de droit privé abritée par un tribunal privé le MRDIE (le bien nommé) (Mécanisme de Règlement des Différends entre Investisseurs et États ou ISDS Investor-state dispute settlement) , jugeant des litiges susceptibles d'opposer des multinationales à des nations souveraines, dont les principes de droit en l'occurrence public n'auront pas droit de citer. Un déni de justice prémédité érigé en principe vertueux et adoubé par une commission européenne vampée par les USA, lesquels ne délivrent que très peu ou pas du tout d'informations sur les négociations actuelles.

La commission européenne a soumis à l'avis de 150 000 citoyens européens un questionnaire en ligne concernant la résolution des contestations commerciales devant ces juridictions privatives. 97 % des personnes interrogées ont réfuté cette proposition.Évidemment la commission européenne a éludé promptement les résultats de cette étude préférant s'en remettre au modèle que constitue l'accord entre les USA et le Canada. http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?userstate=DisplayPublishedResults&form=ISDS (Cliquez dans le coin supérieur droit et vous obtiendrez la traduction en Français)

Le préambule orienté de ce questionnaire rédigé exclusivement en anglais explicite les perspectives que la commission souhaite imposer aux citoyens européens. L'acceptation d'une juridiction censitaire et discrétionnaire, laquelle promouvra une justice à l'avantage des multinationales les exonérant même de la possibilité d'être nationalisées et extirpant ainsi aux nations le droit d'exercer leur souveraineté.

Colère et Espoir60 a largement dénoncé le caractère attentatoire de la réforme territoriale initiée par ce gouvernement prétendument socialiste, réplique parfaite du précédent, dont les objectifs corroborent les desiderata de la commission européenne soumise au diktat des USA et de ses multinationales. BNP et récemment d'Alsthom illustrent parfaitement en quelle estime la nation est tenue par ces politiques déguisés en clercs de notaires.

On pourrait penser que que le traité transatlantique TAFTA (TransAtlantic Free Trade Area) n'aurait qu'un rapport distal avec la réforme territoriale ? Détrompez vous, elle traduit la dislocation de la nation que l'on s'apprête à morceler en faveur des métropoles. Elle est par-dessus tout politique, car elle s'affranchit de l'histoire de cette nation et prépare l'intrusion massive des multinationales et des établissement financiers lesquels légiféreront au quotidien en lieu et place des institutions démocratiques.

Cette réforme générera la disparition de la république une et indivisible. Ne soyons pas dupes ce remembrement a été réalisé selon des critères de rentabilité économique au profit des multinationales et des établissements financiers internationaux et dissipera la souveraineté de cette nation, dont l'autorité publique sera démise de ses prérogatives.

La nation dont les gouvernants se sont emparés à la faveur d'événements auxquels ils tentent d'accorder des explications tenant davantage de la désinformation et de la propagande, qu'à une vérité rédemptrice, ne parviendront pas à dissimuler leur véritable nature. Perpétuer le dépeçage de cette nation, entamé par leurs prédécesseurs et sa mise à l’encan. Telle est leur véritable mission, au service des trusts financiers internationaux.

Partage