Colère et Espoir60

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LA BÉRÉZINA LEVANTINE DE L’OCCIDENT Par Habib ABBA-SIDICK

.assad_poutine_m.jpgLa belligérance en République Arabe de Syrie planifiée depuis 2006 et exécutée en 2011 par le trio infernal où se côtoyait le nec plus ultra de l’impérialisme prédateur rassemblant La France, la Grande-Bretagne et les USA et leurs auxiliaires israéliens, saoudiens et qataris s’achève lentement par la victoire du président Bachar-Al-Assad et de ses alliés de la Fédération de Russie, de la République Islamique d’Iran, du Hezbollah libanais lequel par sa présence rappelle qu’auparavant le Liban était la Syrie, jusqu’à ce que la France y exerce un mandat que lui octroya la SDN en 1920 et procède à son dépeçage.

L’interrogation primordiale est moins la stratégie, après ce cinglant revers, qu’adoptera la CIA et ses alias, Al-Qaïda, Daesch ou le Front-Al-Nosra envers la République Arabe de Syrie, mais davantage le devenir d’une Syrie ravagée par plusieurs années d’affrontements décidés et entretenus par les puissances occidentales parmi lesquelles la république française aura tenu une position majeure, à contrario de l’histoire en gestation.

Certains adeptes des chancelleries hexagonales ont une tendance déjà éprouvée et maintes fois déçue d’être bercés par leurs extravagances déjà fort onéreuses en terme de relations internationales après cette capitulation levantine. La République Arabe Syrienne recouvrira sa pleine et entière souveraineté ainsi que son intégrité territoriale que lui dispute encore le trio infernal lequel espère toujours que l’irrédentisme kurde l’autorisera à participer à un gouvernement d’union nationale et à orienter la politique de la république Arabe de Syrie.

La République Arabe de Syrie n’invitera vraisemblablement pas les massacreurs à sa réhabilitation. Elle dispose de compétences et d’alliés dont les technologies et les surfaces financières sont largement aussi fiables que celles que la France, les USA et la Grande-Bretagne proposeraient. À moins, d’adhérer au projet des "chemins de la soie" mis en œuvre par la République Populaire de Chine et soutenue par la Fédération de Russie, à l’origine d’Al-Qaïda et du bellicisme des USA, de la France et de la Grande-Bretagne en Syrie, en Irak, en Libye et en Ukraine.

Une inflexion sémantique est intervenue récemment dans la narration syrienne des médias inféodés à la CIA, aux multinationales et aux trusts financiers avec la disparition de " l’opposition modérée " puisque à Deir-Ez-Zor et à Raqqa, il s’agit des forces du Front Al Nosra et celles de Daesch s’opposant à l’armée Arabe de Syrie et au FDS.

Cette distinction relevait d’une fiction dont les membres du trio infernal ont usée et abusée auprès de leur opinion domestique respective de manière à justifier leurs ingérences, semble s’être délitée et en conséquence, lorsque ils se répandent aux Nations Unies ou dans leurs publications propagandistes en faveur d’un gouvernement d’union nationale, leurs exigences ne trouvent que peu de résonances parmi les dirigeants de la République Arabe de Syrie, surtout que ces oppositions fictives étayées par la DGSE, la CIA et le MI6 ont été laminées par l’Armée Arabe de Syrie et ses soutiens.

Dorénavant, la Fédération de Russie est en aptitude d’ordonnancer le Proche-Orient militairement et économiquement avec les renforts de la République Populaire de Chine et de la République Islamique d’Iran et disposera avec la République Arabe de Syrie d’un axe d’évolution propice à déployer toutes les ressources " des chemins de la soie ".

L’hexagone, malgré les rodomontades et les gesticulations militaires, n’a que peu de perspectives après cette singulière infortune qu’elle doit à son quatuor d’apprentis forbans que sont Nicolas Sarkozy - Alain Juppé - François Hollande - Laurent Fabius se risquant en version américaine à imposer une démocratie frelatée à la République Arabe de Syrie tout en guignant ses ressources énergétiques. Tel aura été leur apport à l’histoire de la Syrie, sa destruction, que d’autres auront désormais la mission de relever.

interparagra.gif

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet