Colère et Espoir60

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LA MYSTIFICATION DE LA PRÉSIDENTIELLE 2017 Par Habib ABBA-SIDICK

Le_pire_2017.pngLes impétrants déclarés à briguer le perron élyséen s‘apprêtent à nous dispenser leurs remèdes sensés résoudre les maux entretenus par leurs impérities passées. Paradoxalement, l’ensemble de ces prétendants a exercé des responsabilités à des titres divers et a participé au délitement de cette nation sans jamais en assumer l'imputabilité puisqu’ils se présentent à nos suffrages vierges de tous les antécédents dont nous sommes majoritairement comptables dans l’exiguïté de nos existences individuelles et collectives.

Les aristarques en Es-propagande déploient déjà toutes les palinodies nécessaires à cette esbroufe à laquelle la démocratie nous convie encore une fois. Élire le Président de la république. Le Graal qu’un certain nombre de politiciens souhaitent s’approprier.

Les forces en présence ? Cela ne vous surprendra pas, les mêmes. Lesquelles vont rivaliser comme les camelots en s’exposant en place publique et nous déballerons des propositions qu’ils auront puisé dans les exigences de la commission européenne, laquelle comme habituellement prodigue ses mauvaises intentions en juin de chaque année.

Colère et Espoir60 publie chaque année le pensum concocté par cette institution européenne non élue, mais que pas un de ces gouvernements n’oserait défier. D’ailleurs aucun de nos postulants n’a jamais remis en cause la moindre décision édictée par ce politburo.

La palme en cette matière revient à Emmanuel Macron lequel dans la coulisse ou exerçant son ministère a appliqué à la virgule près « les exigences 2014 et 2015 européennes » sous l’estampille les "Lois Macron" ou "loi El Khomery".

Le candidat François Fillon nous a largement enseigné, sans fard, les fondamentaux de son exercice à venir, si toutefois les électeurs lui prêtaient leur concours. Avec assiduité, il s’est efforcé à dupliquer les exigences de la commission européenne. En cette matière, il dispose d’un entraînement intensif que sa fonction précédente de chef de gouvernement lui a largement procuré.

« Les insoumis », dont le chef Jean-Luc Mélenchon a maintes fois prouvé qu’il était déjà enrôlé sous cette bannière que nous avons de multiples fois dénoncé notamment en Grèce , n’en déplaise à ses affidés issus de la béatitude ou appartenant à l’engeance des « faute de mieux », et que les séances de justification à posteriori ne lui vaudront pas une rédemption au paradis socialiste. En prime, vous aurez la satisfaction de devoir acquitter un peu de vos modestes émoluments si vous tenez à obtenir le bréviaire « l’avenir en commun » des « insoumis ». « Dieu a dit prier, le prêtre dit payer » Victor Hugo

Le FN ne se prévaut pas en apparence des obligations décrétées par la commission européenne préférant cultiver sa rhétorique garantissant une France immaculée qu’il serait bien en mal à mettre en œuvre, si d’aventure la magistrature suprême lui était promise. À défaut, elle légitimera l’approbation du Front républicain garantissant la pérennité d’un système détrousseur.

Le PS a largement officialisé sa soumission à la commission européenne et aux USA pendant le magister accomplit par son candidat se revendiquant comme l’adversaire de la finance, devenu le président dont le moi insistait à tutoyer les délices de Capoue. L’auto-éviction est son choix, le PS ne lui en saura pas gré, car il ne sera reconnu en ses successeurs que lui-même.

Chacun d’entre eux exhibera à la marge ses divergences infinitésimales, mais ils seront en définitif en accordance sur le primordial, l’inamovibilité de leur système prébendier en dépit de tout. Au-delà des exigences de la commission européenne, il est le principal ordonnateur d’une catastrophe annoncée.

Le document de la commission européenne que vous devez absolument découvrir dans son intégralité car il est la source de nos prochains déboires, si toutefois nous en acceptons l’occurrence, énoncent sans ambiguïté les résolutions que la France devra accepter.

-Le démantèlement de la Sécurité Sociale.

-Le démantèlement des collectivités territoriales.

-La privatisation des pensions

-La disparition du SMIC (Réduction du coût du travail)

-Suppression des emprises fiscales sur les entreprises

-Augmentation de la TVA

-Disparition du Code du Travail

-Diminution des effets de serre (les fondements scientifiques ne sont pas avérés)

(ANNEXE A TABLEAU RÉCAPITULATIF p102-109)

Depuis de nombreuses années, ces projets ont déjà trouvé un début d’application que ceux que nous désignons comme des politiciens se sont empressés d’adopter et d’accentuer. Les insistances de la commission européenne résultent des votes exprimés par les responsables des exécutifs européens lors des sommets européens.

En l’occurrence, messieurs Nicolas Sarkosy et François Hollande ont approuvé l’ensemble de ces résolutions et la classe politique les soumet à notre suffrage en prétendant qu’elles sont en adéquation avec la situation hexagonale, alors qu’elles en sont à l’opposé et n’ont d’autres objectifs que le délitement de la nation française dans ses institutions, son organisation économique et sociale sur l’autel d’un libéralisme induit par les Néocons américains et leurs comparses européens.

Les propositions émanant des organisations politiques hexagonales se réclament toutes de ce document et des précédents ici et ici intitulés pudiquement « recommandations » sont les traits d’union dédiés à l’asservissement de cette nation.

interparagra.gif

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet