Colère et Espoir60

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LE SERVITEUR SERMONNE SON MAÎTRE Par Habib ABBA-SIDICK

flags-commonwealth-nations-formerly-british-intergovernmental-organisation-member-states-were-mostly-48135706.jpgLe gouvernement de la république semble méconnaître les profondes transformations affectant le monde. En se permettant de tancer les britanniques auxquels il est implicitement reproché d’avoir rompu avec l’UE, il s’autorise à remettre en cause l’expression du suffrage universel ayant propulsé le Brexit, en prétendant que l’UE s’apprêtait à éduquer la Grande-Bretagne «Sortir du marché unique a des conséquences extrêmement importantes et précises, et elles n'ont pas été expliquées aux Britanniques. Nous sommes en train de leur apprendre… le prix du retrait du marché unique». Michel Barnier

Par ses propos, le négociateur hexagonal désigné par l’UE, rappelle que s’extraire de l’UE est inacceptable et accrédite ainsi l’idée fort répandue que cette union n’est qu’un carcan, y adhérer c’est l’acceptation de se soumettre aux desiderata d’une tyrannie ordonnancée par les trusts, les établissements financiers internationaux et l’OTAN sous la férule de la Commission Européenne étroitement liée aux USA.

La France à force de s’en remettre aux scandations délivrées par la propagande fabriquée par les officines de la CIA s’est rendu à leurs mensonges et pense que le monde régit par les USA et le continent européen est toujours en vigueur. Même les forteresses s’affalent, lorsque la ténacité de l’adversaire est irréfragable.

L’UE a le souhait d’amener la Grande-Bretagne à résipiscence, car son auto-éviction ébranle politiquement et structurellement davantage l’UE que le Royaume-Uni, dont les perspectives économiques sont multilatérales et a déjà anticipé la désagrégation de cette entente si peu cordiale.

Serait-il nécessaire d’indiquer que l’économie-casino n’a pas été actée sur les bords du Potomac mais sur les rives de la Tamise avec les gigantesques ressources financières de la City et sa redoutable ingénierie financière? L’establishment britannique a décidé que cette phase était sur son déclin et c’est tout naturellement qu’il s’oriente vers d’autres édens délivrant des mannes encore plus profitables.

Pendant que la France s’engrave dans des velléités qu’elle nommera " conquêtes " tout en diffusant le discours belliqueux des "néocons" yankees à l’adresse du président des USA se situant au-delà des expectatives signifiées par la CIA et ses sicaires, de la Fédération de Russie, de la République Populaire de Chine, de la République Arabe de Syrie où son soutien accordé aux milices d’Al-Nosra en Syrie a été maintenu malgré les déclarations lénifiantes du président de la république, lors de la visite officielle du président de la Fédération de Russie.

Depuis 1979, Les gouvernements hexagonaux ont forgé leur identité continentale et internationale sur leur appartenance à l’UE, véritable instrument à la dévotion des USA. En conséquence, la politique internationale hexagonale s’est déclinée sur l’inanité d’une entité européenne n’ayant aucune autonomie dans la définition de sa stratégie, arrimée qu'elle est aux décisions émanant des USA.

Comme sur le plan domestique, où la France mime le modèle des USA alors que celui-ci est en voie de disparition et a démontré son inefficience à l’égard de sa population. 102 millions d’américains n’ont aucune activité rémunératrice et survivent avec le soutien des allocations sociales, pendant que les USA s’inventent un adversaire initialement anonyme, lequel par la suite sera russe, chinois, nord coréen, vénézuélien, iranien, syrien, irakien justifiant les impenses somptuaires dispensées par la puissance publique au complexe militaro-industriel et son refus d’investir dans l’amélioration des conditions d’existence des américains.

À force d’entretenir un bellicisme larvé avec le Fédération de Russie et de négliger la République Populaire de Chine ainsi que les BRICS, il apparaît que la Fédération de Russie a restitué l’ultime dollar apurant la créance de la défunte URSS et a estimé être débarrassée du fardeau imposé par les Rothschild.
Capture_du_2017-09-04_12-09-53.png
Dorénavant, la République Populaire de Chine et la Fédération de Russie négocieront leurs acquisitions de matières énergétiques en rouble et en yuan supportés par le métal aurifère. Ces transactions seront étendues aux autres exportateurs cédant leur production en hydrocarbures à la République Populaire de Chine, le premier importateur mondial en ce domaine.

Comment surnomme t-on déjà la Grande-Bretagne ?

interparagra.gif

Partage